Chine : moteur des véhicules électriques

retour vers les News

04/11/20

Chine : moteur des véhicules électriques

Après un premier coup de frein observé au deuxième semestre 2019 dû à une réduction des subventions étatiques, les ventes de véhicules électriques en Chine ont ensuite subi la crise de la COVID-19. Les ventes au détail ont ainsi reculé de 42% sur les six premiers mois de 2020.

Néanmoins, cette tendance s’est inversée rapidement et les ventes sont reparties à la hausse depuis juillet, signe d’une demande structurelle toujours forte.

Les derniers commentaires des constructeurs automobiles pure-players dans le segment de véhicules électriques, tels que les chinois Xpeng et NIO ou l’américain TESLA, indiquent que cette tendance positive devrait se poursuivre. Les ventes de Xpeng et de NIO ont progressé, respectivement, de +229% et +100%% en glissement annuel en octobre 2020. Derrière ce fort rebond de la demande se cache une tendance structurelle grandement soutenue par la politique centrale.

En effet, en avril 2020, le gouvernement chinois a remanié son programme de subvention de véhicules électriques. Le nouveau programme a étendu les subventions jusqu’à 2022 et les réductions des aides ont été plus modérées qu’initialement attendu. Cette démarche s’inscrit dans une vraie accélération politique vers une économie plus verte en Chine.

Signe de cette volonté affichée, le président chinois Xi Jinping a annoncé pendant l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre dernier son engagement d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060. Une annonce suivie de faits immédiats puisque le Parti communiste chinois a commencé fin octobre à détailler le 14ème plan quinquennal (2021-2025) et les objectifs à horizon 2035, favorisant particulièrement les industries vertes et les nouvelles mobilités.

La dernière annonce officielle du 2 novembre 2020 a fixé comme objectif un taux de pénétration des véhicules électriques de 20% d’ici 2025, contre environ 5% des ventes aujourd’hui, et surtout, une sortie complète des véhicules à combustion en 2035. Au premier regard le plan peut paraître moins ambitieux que le projet de texte initial qui visait 25% de pénétration. En revanche, il est plus pragmatique et au-dessus des estimations occidentales d’une adoption d’environ 15% en 2025.

Le développement et l’adoption des véhicules électriques est central au programme économique et écologique chinois. La Chine qui est déjà le plus grand marché de véhicules électriques dans le monde (1,1 million de véhicules vendus en 2019, soit 52% des ventes dans le monde) devrait continuer à être moteur d’une adoption large des véhicules électriques.

Pour l’Empire du Milieu c’est aussi le moyen de développer un marché adressable large pour les nombreux acteurs locaux qui investissent fortement dans les innovations autour de la batterie et du stockage électriques, tels que les producteurs de batteries chinois CATL et BYD, et à terme de créer des leaders technologiques à ambition internationale.

Rédigé par l’équipe de gestion du fonds Mandarine Global Transition, 3 novembre 2020

Sources : InsideEVs, ev-volumes.com, BNEF, China State Council, Macquarie Research, BofA Research, données des sociétés.

Source image : Pixabay

retour vers les News